Marta Eloy Cichocka
EN THEORIE (fr.)
tu rêves des histoires ouïes des choses telligentes pécables et peu importe
si word te le souligne: car la logique des dictionnaires ne fait rêver personne
et le dico nous dit que la poésie et la peau c'est comme jouer à pile ou face avec
une obole nommée langage: comme si faire de la poésie était une greffe


de peau et si le poète est un habile artisan il n'aura pas de mal à reconnaître
son reflet par contre un artiste inspiré s'enfuira en hurlant. et comme si
l'écriture était une succession de caresses perverses car on écrit
toujours pour un absent: cet absent pour qui on déplace tout le temps


métaphores mobiles et périphrases portables en prolongeant ainsi
le plaisir dont chaque vers fait naître une autre version. et comme si
être amoureux était en fait la forme la plus pure de l'autoérotisme:
je te désire autant que je me désire et que j'aime ton amour pour moi.
ergo l'ego comme la chatte marachka veut qu'on la caresse.


et comme si le sommeil

état fonctionnel du système nerveux contraire à l'état de veille dont la caractéristique essentielle repose sur une perte temporelle de conscience [l'un des besoins physiologiques fondamentaux dont la satisfaction est indispensable pour permettre la survie de l'individu dans le sommeil on peut distinguer la phase des ondes lentes caractérisée par la présence d'ondes à basse fréquence et de grande amplitude et la phase paradoxale lorsque le sommeil profond s'accompagne d'un rythme beta rapide qui est typique de l'état de veille intense les visions oniriques se manifestent pendant le sommeil delta et la phase paradoxale cependant seul le contenu des visions du sommeil paradoxal est mémorisé] les recherches ont démontré que le sommeil est un processus actif dirigé par des centres spécialisés du tronc cérébral néanmoins la nature de ce processus reste inconnue

était une expédition solitaire dans un canoë percé vers les indes inouïes
où certaines tribus croient encore que l'on peut s'évader du temps par un coup de foudre
à chaque regard et que la réalité est un mauvais rêve dans lequel j'ai à présent
tous tes livres à portée de main mais dont tu es absent: et que colomb était un dieu.


("LEGO POUR L'EGO", 2005)
Co z oczu, to i z serca (elo, tu eloy)
fot. Micha³ £uczak


"Wej¶cie ewakuacyjne", Dêby Literackie, Kraków, 2003
"Lego dla ego", Bonobo, Warszawa, 2005
Roberto Juarroz, "Poezje pionowe. Okruchy pionowe", Wydawnictwo AP, Kraków 2006 (z hiszp.)
Didier van Cauwelaert, "Objawienie", Wydawnictwo Literackie, Kraków, 2006 (z franc.)
"Entre la nouvelle histoire et le nouveau roman historique", Paris, L'Harmattan, 2007, 241 str.






Hosted by Onyx Sp. z o. o. Copyright © 2007 - 2017  Fundacja Literatury w Internecie